Nos envies

Ici, je vais vous parler de ce que je souhaite travailler.

La santé

Alors bien sûr, je souhaite que les rats que je reproduise soient les meilleurs coté santé, qu'ils n'aient pas de tumeurs avant leur 36 mois pour les filles, que les mâles ne nous quittent pas avant leurs 5 ans...

Trêve de bêtises et d'humour, oui, je souhaite que mes rats et mes ratons aient une très bonne santé.
Mais je ne peux pas faire en sorte que la santé du rat en France soit meilleure. Et j'ai bien dit "peux" et non pas "veux". Tout simplement car à mon échelle, c'est impossible, surtout avec tous les rats qui sont encore achetés en animalerie, ceux qui n'ont pas des conditions de vie adéquates et qui donc vont déclarer des maladies, sans parler des "rateries" qui préfèrent le business à leurs animaux... Enfin, voilà...

Donc, je vais essayer de faire ça à ma minuscule échelle.

Le caractère

Ce sujet est une base de travail, comme l'est la santé.

Je ne souhaite pas forcément écarter de base un mâle qui serait dominant dans la cage. Surtout que l'on peut être dominant et juste.
Pareil, ce n'est pas parce que le futur fiancé aura eu une adolescence un peu chiante qu'il sera rayé du projet. Mais il y a chiant et chiant, et il faudra voir ce qu'il en est une fois l'adolescence passée. Par là même, si le mâle, à son premier anniversaire, est encore en crise d'adolescence, il passera son tour pour cette fois et nous verrons à ses 18 mois s'il s'est calmé ou non.
En revanche, un loulou qui serait dominant et chieur avec ses copains, post-adolescence, ne sera pas un premier choix de reproduction, à moins que la femelle contrebalance bien ce côté.

Dans tous les cas, les futurs parents devront être proches de l'humain.
Je ne demande pas des "patates" avec les copains, mais il faudra qu'ils soient câlins avec nous, même si les femelles le seront certainement moins que les mâles.

Les phénotypes

Coté "couleur", je vais partir sur une première lignée de PED. J'adore les "Zoranges" et Cupidon portait ce gène.

Coté "oreilles", je craque sur les dumbos. Mais j'aime aussi les oreilles standards. Je vais donc travailler les deux, à base de porteurs et d'exprimés.
Cela permettra aussi de faire plaisir à ceux qui aiment ces oreilles de choux, mais aussi à ceux qui préfèrent des oreilles droites sur la tête.

Coté "poils", j'ai un gros coup de coeur pour le cama rex. Malheureusement, il n'est pas à l'ordre du jour avant au moins tout ça!
En revanche, je ne suis pas fan de nu. Il n'y en aura donc pas à la maison, même si je peux travailler avec un reproducteur nu. En revanche, aucune portée ne sera travaillée dans le but d'obtenir du nu. Mais avec les joies de la génétique, on n'est jamais à l'abris d'en voir un jour dans une portée... Par hasard!
Pour le harley, je ne me suis pas posée la question encore. Je vois beaucoup de polémique à ce sujet, et je n'ai pas pris le temps de moi-même me poser des questions. Dans tous les cas, de nombreux soucis semblent liés à ce phénotype, donc pas au programme pour le moment.

Enfin, coté "marquage", j'aime quand il y a beaucoup de couleur, surtout sur les Zoranges. Donc, ça sera un travail à base d'unis, irishs, hoodeds, varitrucs... Avec peu de marquages faciaux, sauf l'étoile qui peut ressortir avec les gênes transmis de Cupidon.

Mais comment?

Alors, j'abandonne les plans pour l'instant. Le premier objectif est de garder un petit bout de ma famille et nous verrons ce que ça donnera en 2018!

×