Notre vision de la raterie

La reproduction, c'est n'est pas que de la peinture : on ne joue pas qu'avec les couleurs, il y a aussi des vies en jeu.

 

Ici, je vais vous parler de ce que certains appellent "éthique". Moi, je parle plus de vision et de façon de travailler. Je préfère, sinon, ça me fait penser à des cours de philosophie, et cela n'a jamais été ma matière préférée.

La base pour moi

Mes loulous vivent à la maison, avec moi! Ils sont dans la pièce de vie, car ils sont mes animaux avant tout.
Les femelles pourront aller dans un pièce moins passante au moment de la mise-bas, pour qu'elles soient au calme et puissent affronter cette étape sereinement.

A aucun moment je ne compte replacer mes rats.
D'ailleurs, si jamais des petits ne trouvent pas de famille, ils passeront une vie heureuse à la maison.

Et puisque l'on parle de "sujet qui fâche", je ne compte pas non plus faire de sélection à la naissance.
Tous les petits qui naissent atteindront donc l'âge adulte, à moins de problèmes de santé justifiant leur départ plus rapidement que ce que je le souhaite.

Le travail en lignée ou en famille?

Mon coup de coeur ratounesque a été pour Cupidon pour l'instant! C'est pour perpétuer son sang que je décide de me lancer dans l'aventure.

Après l'étude et plus d'une discution avec Artefact des Vigies Pirates, j'avais décidé de monter un plan en consanguinité minimale, à deux branches. Mon travail aurait dû être donc un travail en famille dans un premier temps, comme cela est proposé dans le document d'Arte que vous pourrez trouver ICI.
Puis, nous aurions dû partir ensuite sur une lignée, à partir de 2017.

Malheureusement, la vie étant ce qu'il est, je repars à presque 0, avec des fils de Clématis dans mes bagages. Le projet sera revu au coup par coup en fonction des meilleurs choix à ce moment là.

Mon travail aura pour base des mâles entre 12 et 18 mois et des femelles de 5 à 8 mois.

Les filles reproduites

Voici mes conditions pour qu'une fille soit reproduite à la maison :

1/ La future maman devra avoir 5 mois au moins au moment de la saillie et faire plus de 250 grammes. Quelques exceptions pourront être faites avec une reproduction à 5 mois, mais cela sera au cas par cas.
La demoiselle aura une ou deux portées, entre ses 6 mois et un an. Si je fais une seconde reproduction, , elle aura une période de tranquilité de 2 mois entre la fin de l'allaitement et la saillie.

2/ Je souhaite travailler avec des rates qui ont une généalogie ou avec un retour réel sur leur famille (points forts/points faibles). Le mieux pour moi serait une généalogie connue au moins jusqu'aux grand-parents. Malheureusement, la vie étant ce qu'elle est, je pourrai faire appel à des puces qui n'ont que leur fratrie au moins de suivi.

3/ Le caractère de mes rates sera bien sûr important dans le choix de la reproduction, tout comme la santé.

Les garçons reproduits

Voici ce qu'il en est pour les garçons choisis :

1/ Le futur papa pourra être présenté à une demoiselle s'il a au minimum un an. Si jamais sa généalogie est peu connue (parents et fraterie), voir pas du tout, alors il devra attendre ses 18 mois, sagement.
Tout comme les filles, le papa ne fera qu'une portée, à moins que cette portée ne puisse pas me permettre de continuer mon projet.
Exceptionnellement, en cas de très bonne santé dans la famille du papa, il pourra participer à une seconde portée, en externe cette fois-ci.

2/ Côté généalogie, il y a plus de marge avec un mâle, puisque l'on peut attendre ses 18 mois, voire 24 mois pour le reproduire, ce qui permet un bon retour sur sa fratrie ou ses parents. Néanmoins, si jamais le cas d'un loulou à peu ou pas de généalogie se présente, sa future fiancée se devra d'avoir une bonne généalogie pour compenser.

3/ Et bien sûr, le caractère et la santé seront importants dans le choix de celui-ci.

Les petits

Les petits resteront avec maman jusqu'à leurs 5 semaines révolues.Si maman le tolère et en montre l'envie, une copine pourra la rejoindre quand les petits ouvriront les yeux. La tatie sera choisie en fonction de son affinité avec la maman et de son caractère.

Les petits seront manipulés quotidiennement dès que la maman l'acceptera, ou lors des sorties de la maman. Au début, ce ne sera que quelques brefs instants pour éviter un coup de froid pour eux.

Dès que les yeux s'ouvriront, les petits passeront à des sorties quotidiennes, avec maman.
Ils rejoindront aussi la cage d'éveil pour découvrir leur environnement futur et stimuler leur curiosité.

A partir de leur quatrième semaine, les petits garçons seront présentés à leur papa et/ou à un(deux) tonton(s) de la maison. Ainsi, à leur 5 semaines, ils pourront le rejoindre jusqu'à l'adoption.